L’annonce a été faite par Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès de la ministre des Armées hier : l’appel à manifestation d’intérêt lancé en juillet dernier a été remporté par l’entreprise Photosol. Cette dernière installera le premier projet de ferme photovoltaïque de cette ampleur en France sur une base aérienne. Sur près de 2 00 hectares, 547 000 panneaux solaires seront  installés sur la base de Creil d’ici 2022. La production annuelle d’électricité sera de 241 000 MWh, soit la consommation hors chauffage de 185 000 personnes. Qualifié de « contrat de confiance », par la secrétaire d’Etat ce « contrat d’avenir » qui porte sur 30 ans, « est bien à la fois le devenir de nos approvisionnements énergétiques, de notre souveraineté et de la viabilité de notre société qui est en jeu. »

Faisant partie du plan gouvernemental « Place au soleil », il prévoit l’augmentation des capacités de production d’énergie électrique d’origine photovoltaïque en France.

L’entreprise Photosol gérera l’ensemble du projet de la gestion environnementale du site, le bilan carbone de l’installation à la gestion de la biodiversité… La mise en service de la ferme photovoltaïque géante devrait rapporter à l’État près de 70 millions d’euros de redevances sur trente ans. Le ministère annonce que d’autres installations de projets photovoltaïques suivront notamment sur les sites de Querqueville dans le département de la Manche ( 5 ha), Saint-Christol ( 5,5 ha dans le Vaucluse) et à la Valbonne (4,5 ha dans l’Ain).