EDF payerait 1 milliard pour conserver la concession de la Truyère et du Lot

En coulisses du Marché des Pays de l’Aveyron, rendez-vous parisien annuel des Aveyronnais, EDF Hydro a réitéré sa volonté de ne pas se séparer des barrages sur la Truyère et sur le Lot. L’électricien français a ainsi confirmé qu’il était prêt à verser 1 milliard d’euros pour conserver ces installations qui ne représentent pas moins de 10 % de la production hydroélectrique française. Une somme qui avait déjà été évoquée en début d’année, à l’annonce de la liste des 150 concessions ouvertes à la concurrence. Depuis statu quo… mais pour combien de temps encore ? Rappelons qu’il y a déjà 3 ans que les services de Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la Concurrence, ont mis en demeure l’Hexagone «d’accélérer l’ouverture à la concurrence des concessions hydroélectriques», secteur détenu à 80 % par EDF.