baisse prix gaz en juillet 2019

Les 4,3 millions de consommateurs résidentiels aux tarifs réglementés de vente de gaz ont de quoi se réjouir : selon un projet d’arrêté du gouvernement qu’a pu consulter le quotidien les Echos, les TRV devraient afficher une baisse de 6,7 % dès le 1er juillet prochain.

Une bonne nouvelle pour les clients aux TRV chez Engie et les entreprises locales de distribution, qui représentent 40 % des foyers abonnés au gaz. Une baisse qui a deux explications :

– une baisse des cours mondiaux du gaz depuis quelques mois

– une demande moins élevée que prévue

La raison de la date soudaine de la baisse est, elle, à chercher du côté des décisions gouvernementales. En effet, crise des Gilets Jaunes oblige, les pouvoirs publics ont fixé à l’avance l’évolution des TRV gaz sur le premier semestre 2019. « Des baisses ont donc été mises en oeuvre chaque mois depuis le début de l’année : -1,9 % en janvier, -0,73 % en février, stabilité en mars, -1,91 % en avril, -0,6 % en mai et -0,45 % en juin. » ainsi que le rappelle Les Echos.

Pour autant, ces fléchissements n’ont pas été aussi importants que les prix de marché en net recul, d’où ce rattrapage tarifaire. Anticipant une hausse à l’approche de l’hiver, le projet d’arrêté prévoit que les tarifs continueront de baisser mais très légèrement jusqu’en novembre. « Reste à déterminer si les clients d’Engie se sont « fait avoir », car ils auraient bénéficié de la baisse des tarifs dès le début de l’année si le gouvernement n’était pas intervenu. » : la question que soulève les Echos est légitime. « Les méthodes de calcul du prix du gaz ont souvent été défavorables aux consommateurs. En outre, le fait qu’ils varient tous les mois brouille la lisibilité des tarifs et rend la comparaison des différentes offres plus difficile » critique par exemple Cédric Musso, de l’UFC-Que Choisir, cité dans l’article.