l'état voudrait un changement mode calcul TRV

Samedi, les tarifs réglementés de vente de l’électricité ont augmenté de 5,9 %. Une hausse jamais vue depuis 20 ans !

Le gouvernement a rapidement communiqué. Dimanche, sur Europe 1, sa porte-parole a voulu rassurer les Français, leur assurant que l’exécutif travaille à la possibilité de modifier le mode de calcul de ces tarifs.

« Le gouvernement étudiera la possibilité de changer le mode de calcul. On a un mode de calcul extrêmement compliqué, qui tient compte des cours mondiaux de l’énergie, et force est de constater que ce mode de calcul conduit à des hausses à des moments où on ne le souhaite pas. On va étudier de la possibilité de modifier. On dispose, à l’Assemblée nationale, avec l’examen du projet de loi sur l’énergie et le climat, d’une fenêtre de tir pour changer cette méthode de calcul, et nous la saisirons », a ainsi annoncé Sibeth Ndiaye.  Le texte du projet législatif sera déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale dans la deuxième quinzaine de juin.

Même discours du côté Ministère de la Transition écologique et solidaire. De Rugy l’avait déjà annoncé, sa secrétaire d’état le confirme au micro de Radio J : « Nous appliquons la loi, qui date de 2010 […] nous avons des problèmes avec cette formule de calcul. Elle n’est pas juste […] et donc nous souhaitons la changer » a expliqué Emmanuelle Wargon.

Le problème étant que le temps presse, une nouvelle hausse (certes plus modérée, de l’ordre de 1%) est d’ores et déjà annoncée pour août. En cause, la revalorisation annuelle des coûts de transport de l’électricité, le TURPE. Interrogée à ce sujet, Emmanuelle Wargon a joué la transparence : « A quelle vitesse nous allons pouvoir changer ça et que se passera-t-il en août, c’est un peu tôt pour répondre […] Il faut que la loi soit examinée à l’Assemblée puis au Sénat et qu’elle soit promulguée, donc il est possible que cette formule s’applique encore en août, évidemment avec des augmentations beaucoup moins importantes que celle-là ».