mise en oeuvre arenh supplementaire

En janvier, les pouvoirs publics ont annoncé relever de manière exceptionnelle le plafond de l’ARENH, afin de « préserver le pouvoir d’achat des Français et la compétitivité de l’approvisionnement des entreprises. »

La Commission de régulation de l’énergie a publié les premiers textes concernant la mise en œuvre des 20 TWh additionnels, pour la période du 1er avril au 31 décembre 2022. Ces volumes d’ARENH supplémentaires seront vendus aux fournisseurs alternatifs au prix de 46,2 €/MWh.

Seuls les fournisseurs ayant commandé de l’ARENH pour 2022 pourront commander un volume supplémentaire. Celui-ci sera accordé au prorata des volumes déjà attribués pour 2022.  Le 16 mars, le régulateur notifiera à chaque fournisseur sa quantité d’ARENH additionnel. Les fournisseurs recevant des volumes d’ARENH complémentaires devront vendre à EDF un volume équivalent à un prix de 256,42 € (prix de remplacement utilisé pour l’écrêtement TRV). Ainsi, la valeur à rétrocéder au consommateur est fixée à 210,78 €/MWh, applicable sur les volumes complémentaires attribués.

Ce dispositif va permettre de réduire sensiblement le coût de l’écrêtement pour les clients en offre ARENH et sera également pris en compte également pour le calcul des TRV électricité.

Cependant, des incertitudes demeurent. Notamment, l’ensemble des modalités de cette vente doivent encore être précisées : comme le souligne Le Cleee à Europ’Energies, « la Cre ne donne aucune indication sur les modalités de rétrocession aux clients finals en dehors des TRV », alors que « ces volumes seront accessibles à tous les consommateurs, particuliers, collectivités comme professionnels, via leur fournisseur » avait annoncé le gouvernement en janvier. Le communiqué des pouvoirs publics avait encore précisé que « Les fournisseurs répercuteront intégralement l’avantage retiré au bénéfice des consommateurs. Ce point fera l’objet d’une surveillance étroite, en lien avec la Commission de régulation de l’énergie ».