Accord provisoire sur la réforme du marché UE électricité

Le Parlement européen et le Conseil des ministres ont abouti, le 18 décembre, à un accord provisoire sur la réforme du marché européen de l’électricité. Comme l’a déclaré le rapporteur Krišjānis KARIŅŠ : « Cet accord est bon pour le climat et pour le portemonnaie. Il aidera à la transition vers la production d’une énergie plus propre et ouvrira davantage la concurrence sur le marché transfrontalier de l’électricité au sein de l’UE. Le Parlement a réussi à se débarrasser des importantes subventions d’État afin que le marché puisse accomplir sa mission consistant à approvisionner les industries et les foyers européens en énergie sûre et abordable. »

Plusieurs mesures sont proposées, entre autres :

  • L’obligation de pouvoir changer de fournisseur d’électricité sans frais et en trois semaines maximum (et 24 heures d’ici 2026) ;
  • Arrêt des subventions d’État pour les centrales les plus polluantes ;
  • Les États membres pourront continuer à appliquer des tarifs réglementés de vente « mais ils devront présenter un rapport d’évaluation des progrès réalisés pour mettre un terme à la règlementation des prix. » rappelle le Parlement européen.